Brèves

Décembre 2019

Embouteillages et bulles carboniques

Cinq cents kilomètres de bouchons cumulés sur Paris en grève le 9 décembre, soit un bon million de véhicules embouteillés. Paf les particules.

Ce soir, 31 décembre, plus de 40 millions de bouchons sauteront en France, libérant près d’un million de bulles par bouteille. Pan les molécules.

À combien les bilans carbone du kilomètre de bouchons et du péteux ? 

Spéculation.

C’est juste pour rire bien sûr ! Rien à voir entre le dioxyde et le monoxyde de carbone. Par contre, le bilan euros est festif : 400 millions pour une journée de grève et 800 millions pour buller nos meilleurs voeux à Nouvel An.

Puisés à la louche sur la toile, ces chiffres ne parlent pas d’eux-mêmes.

31 + 1 = 1
Qu’est-ce que ces chiffres évoqueraient un autre jour que le 31 décembre ?

Contrairement aux mots, les chiffres ont besoin du contexte pour exister, démontrer, dénoncer ou promouvoir. Impossible de les présenter sans propos, généralement proportionnels au nombre de zéros. En plus ou en moins. Personnellement, je suis perdue après deux séries de trois zéros et saoule après deux verres de champagne.

Pour moi, la passion ne se manifeste pas dans les chiffres.

Elle s’exprime dans le savoir-faire, dans la créativité et dans l’ambition. Les chiffres ne sont que des indicateurs, qu’ils fassent envie ou peur. Ils résument et jalonnent nos existences. C’est déjà bien assez.

L’âge, le temps, les années charnières, la middle age crisis, le nombre de followers… le coût de la vie.

À voir la déferlante de mots partout sur la toile, sous les presses, en chansons, en scénarios et en discours, les jours des chiffres sont comptés.

Bye bye 2019 et…

vive le contenu !

Flute de Champagne

Que la nouvelle année soit un vingt-vingt pétillant grand cru avec un super bilan talent pour tous.

   

 

Rédactionnellement Vôtre.